Prix des immobiliers dans le Val-de-Marne

Prix des immobiliers

Les prix des loyers ne cessent d’augmenter. C’est un constat valable pour toute la France. La vente immobilière, aussi bien que la location, semble en être affectée. Dans le Nord de la France, où se trouve le Val-de-Marne, les prix sont très distincts et on y remarque une évolution continue.

Le département du Val-de-Marne compte actuellement une quarantaine de villes. On peut y observer une différence surprenante dans les prix des immobiliers d’une ville à une autre. Ainsi, de Créteil à Saint-Maur-des-Faussés, on peut constater une différence pouvant dépasser cinq cent euros. De quoi à faire des petites réparations ou pourquoi pas à perfectionner le décor. Ces prix étant bien sûr calculés au mètre carré et variant selon la nature de l’immobilier considéré. Par exemple, les prix moyens en mètre carré des maisons ont un écart plus ou moins considérable par rapport à ceux des appartements. Ces derniers ont des prix souvent plus élevés en raison d’une demande constamment en croissance. Et évidemment, plus la demande augmente, plus le prix s’accroit.

Depuis 2015, les prix qu’on vient de citer ci-dessus ont connu une hausse de plus de 0,5%. Cette évolution est un fait positif pour le marché immobilier, mais elle est cependant et sans aucun doute source de difficulté pour les particuliers qui veuillent investir dans l’achat ou la location d’un quelconque logement. En effet, les prix moyens en mètre carré des appartements avoisinent pour l’heure les 4100 € tandis que ceux des maisons sont à moins de 4000 €. Cet écart peut paraître à première vue minime mais quand on multiplie le tout, la différence n’est pas pour autant tolérable. Enfin, ceci dépend du budget de chacun.

Si on compare tous ces chiffres, et plus précisément ces derniers prix à ceux pratiqués aux alentours du Val-de-Marne, la différence est encore plus flagrante. Pour Paris par exemple, la différence peut atteindre 1000 € le mètre carré. Il ne faut pas pourtant nier que malgré la hausse des prix ou notamment la crise du secteur immobilier, le pouvoir d’achat des français arrive tant bien que mal à suivre l’évolution des prix grâce à plusieurs alternatives d’emprunts permettant de combler les besoins en immobiliers. Il peut s’agir des crédits immobiliers dont beaucoup font appel pour combler leur besoin en immobilier. Ces alternatives sont d’ailleurs souvent combinées dans la limite de la faisabilité, au regard de la cohérence avec la capacité de remboursement.